Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > A l’étranger > Les chemins de fer finlandais

Les chemins de fer finlandais

mercredi 9 mai 2012, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

  Sommaire  

 Le réseau

La première voie ferrée, de Helsinki à Hameenlinna, fut inaugurée en mars 1862 ; dans moins d’un an donc, les Chemins de fer de l’Etat finlandais célébreront leur centenaire.

L’ère des locomotives à vapeur commence à finir aussi en Finlande... Voici le dernier modèle HR 1 de locomotive à vapeur employé dans le trafic des voyageurs.

L’écartement des rails est le même qu’en Russie, soit 1.524 millimètres.

HR 2, locomotive diesel de ligne, de fabrication finlandaise, 1.950 ch., capacité de traction 1.500 tonnes. Pour le moment, ces locomotives, au nombre de 20, sont employées principalement pour le trafic express. Plus tard, elles seront utilisées pour le trafic des marchandises.

En 1900, la longueur du réseau était de 2.650 kilomètres ; en 1939, elle atteignait à peu près 5.500 kilomètres. Après les guerres de 1939-1944 entre l’U.R.S.S. et la Finlande, la cession territoriale raccourcit le réseau de 1.300 kilomètres. Pour le moment, le réseau comprend à peu près 5.300 kilomètres ; plus de 1.000 kilomètres de voie ferrée ont donc été construits en Finlande depuis 16 ans.

Locomotive diesel VR11 de fabrication finlandaise. La locomotive a 840 ch., et sa capacité de traction est de 800-900 tonnes. La VR11 (il y en a 55 en circulation) est principalement une locomotive de manœuvre, mais elle peut être aussi employée pour le trafic normal.

Il n’y a dans le pays que deux voies ferrées privées ; ce sont des chemins de fer à voie étroite, dont la longueur est d’environ 70 kilomètres.

Une voiture légère à moteur fabriquée en Finlande. Cent septante de ces voitures assurent environ 50 % du trafic des voyageurs.

 Le matériel.

Après la guerre, le matériel a été sensiblement renouvelé. Le nombre des wagons est de 27.000. Il y a encore beaucoup de vieux véhicules en circulation, mais, au cours des dernières années, on a fabriqué une grande quantité de wagons plats de 19 tonnes et différents wagons spéciaux. Le programme de fabrication prévoit une production annuelle de 1.500 wagons pendant les trois prochaines années.

Pour le transport de l’industrie du bois, la plus importante du pays, on a construit ces dernières années des wagons de 19 tonnes, avec piliers latéraux abaissables par mécanisme de décharge. Le chargement et le déchargement se font surtout mécaniquement, ici à l’aide d’une grue dont la capacité de levage est de 12 tonnes.

Le nombre des voitures est de 1.500. Ce matériel est aussi renouvelé, surtout pour le service des grandes lignes, tant par des voitures de jour que par des voitures-lits.

Les Chemins de fer de Finlande ont acquis 10 wagons spéciaux « Gliederwagen » (R.F. allemande), dont le toit ou le toit et les parois sont amovibles. Ces véhicules conviennent bien au transport du papier et du contreplaqué. Les opérations de chargement et de déchargement sont rapides. Si les essais donnent des résultats positifs, on en fabriquera en Finlande.

Les Chemins de fer de l’Etat finlandais comptaient, à la fin de 1960, 650 locomotives à vapeur, 20 locomotives diesel lourdes de ligne, 170 locomotives diesel légères et 170 voitures légères à moteur diesel. Il y a, en outre, 25 wagons-moteur en circulation.

Les appareils de sécurité des Chemins de fer finlandais sont modernisés. Ainsi, la construction des aiguilles contrôlées par relais se poursuit sur tout le réseau. L’appareil que l’on voit sur la photographie est une construction Siemens, la plus moderne des Chemins de fer de l’Etat.

Les Chemins de fer de l’Etat ont soumis un projet prévoyant l’électrification de 990 kilomètres de voie ferrée pour faire face à l’accroissement du trafic des marchandises résultant du puissant essor de l’industrie finlandaise.


Source : Le Rail, août 1961