Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Histoire > Durail Junior > Le concours de Rainhill

Le concours de Rainhill

Phil Dambly.

mercredi 6 juin 2012, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Le concours de Rainhill fut décisif : il provoqua la création de la locomotive avec tous les principes qu’elle a conservés. Les directeurs du « Liverpool & Manchester Railway » le dotèrent d’un prix de 500 livres pour « la locomotive la plus perfectionnée ». Quatre machines furent autorisées à participer à la compétition, qui eut lieu à Rainhill, du 6 au 14 octobre 1829, devant plus de 10.000 curieux. Les machines devaient tirer un train de 20 tonnes à la vitesse de 16 km/h, sur un parcours de 1 mille 3/4.

La NOVELTY, d’Erickson et Braithwaite, était montée sur quatre roues à suspension, dont une paire était actionnée par deux cylindres verticaux. Un tube à feu recourbé parcourait trois fois la chaudière. Deux soufflets alimentaient en air le foyer fermé. Cette machine en ordre de marche pesait 3.911 kg.

La SANS PAREIL, de Timothy Hackworth, pesait 4.851 kg., était aussi à quatre roues et avait deux cylindres verticaux. Un tube en retour reliait le foyer et la cheminée, situés du même côté.

La PERSEVERANCE, de Burstall, petite machine à quatre roues avec chaudière verticale, ne pesait que 2.895 kg.

La ROCKET (Fusée) était l’œuvre de Robert Stephenson, mais Henry Booth, secrétaire de la compagnie, suggéra l’emploi d’une chaudière contenant 25 tubes de cuivre. Cette idée rencontrait celle de Marc Seguin. La « Rocket » comportait deux roues motrices à l’avant, de 1,424 m. de diamètre, et deux roues porteuses de 76 cm. à l’arrière. Les deux cylindres, montés à l’arrière, étaient inclinés de 35 degrés. Le poids était de 4.318 kg. en ordre de marche.

La « Rocket » et la « Sans Pareil » firent leurs premiers essais le 6 octobre. Vint ensuite la « Novelty », qui fit une impression très favorable ; elle atteignit 45 km/h., mais un de ses soufflets éclata.

Le 8, les juges demandèrent aux machines d’effectuer un parcours presque continu de 112 km. à une moyenne de 16 km/h. La « Rocket » accomplit l’épreuve à la vitesse de 25 km/h., avec maximum de 47 km/h. Après réparations, la « Novelty » reprit la course, mais subit d’autres incidents. Le 13, la « Sans Pareil » fit ses essais, mais fut stoppée par diverses avaries. De plus, sa consommation de coke était énorme. Le 14, la « Novelty » et la « Persévérance » abandonnèrent.

Le prix fut donc attribué à la « Rocket », qui fut achetée par les organisateurs. Plus tard, cette machine, qui devint le prototype de toutes les locomotives qui suivirent, roula sur 6 km. 600 à la vitesse de 85 km/h. !


Source : Le Rail, décembre 1961