Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Matériel roulant > Locomotives > Nos engins de traction en livrée bleu acier

Nos engins de traction en livrée bleu acier

J. Mahieu.

mercredi 27 février 2013, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Un article traitant de l’amélioration de la visibilité des locomotives a paru dans « Le Rail » en août 1978 sous le titre « nos engins de traction en jaune ».

Quelques changements ont été apportés depuis lors en vue de relever encore le niveau de la sécurité, qui reste encore et toujours le souci majeur de la SNCB. Alors que les locomotives Diesel, équipées du chauffage à vapeur, conservaient pratiquement leur aspect (caisse jaune parée de larges bandes vertes, modifiées par la suite en caisse verte avec bandes jaunes, couleurs moins salissantes) les locomotives Diesel, équipées d’un générateur destiné à alimenter le chauffage électrique des rames remorquées, recevaient une toute nouvelle livrée.

Toujours pour des raisons de sécurité, on a abandonné la mince bande bleu acier à hauteur de la ceinture. C’est précisément ce détail qui fait la différence entre le traditionnel chauffage à vapeur et le chauffage électrique. Après qu’en août 1979, la 5523, première locomotive préparée, eut quitté l’atelier, on s’aperçut que le contraste des couleurs n’était pas assez frappant mais comme cette indication est primordiale pour le personnel du triage qui effectue des opérations avec une locomotive ainsi transformée, on a donc voulu tenter, à titre d’essai, d’adapter le ton du bleu que l’on a fait franchement plus clair.

5523
La locomotive diesel 5523 avec caisse jaune et bandes vertes

L’achèvement des 5510 et 5515 ne mit pas un terme à l’activité du service d’étude qui poursuivit ses recherches d’une décoration plus frappante... que finalement l’on trouva !

On se souvient d’un ancien projet appliqué à la 5001, la toute première locomotive Diesel à générateur de chauffage. Il s’agissait d’un engin presqu’entièrement bleu coupé de bandes de visibilité blanches. Ce projet détermina dans ses grands traits le modèle de la nouvelle apparence : caisse bleu acier barrée d’une large bande de visibilité jaune. En avril 1980, la 5529 quitta l’AC Salzinnes dans sa nouvelle livrée. Le modèle plut d’emblée et fut appliqué à sept locomotives identiques de la série 55. Cet agencement des plages colorées fut maintenu pour deux prototypes ultérieurs, les 6005 et 6215, bien qu’on ait tenu compte, pour concevoir leur nouvelle livrée, des caractéristiques de structure de la locomotive.

5523

Devant le succès de cette nouvelle décoration, on envisagea de peindre les locomotives électriques de préférence en bleu, ce qui permet de faire la différence entre les locomotives Diesel et les locomotives électriques. En juillet 1980, ce fut le tour d’une locomotive de la série 26 de présenter sa nouvelle livrée, la 2629 très précisément : caisse bleu acier liséré jaune.

Le châssis conservait sa teinte noire et le toit restait gris. Cet essai de peinturage servit de modèle de conception d’une décoration appropriée pour les autres séries de locomotives électriques.

Quelques mois plus tard, en septembre 1980, la 2337 sortit de l’AC Malines dans cette même livrée bleu acier. Le nouveau procédé était donc devenu une réalité. Cet honneur échut même aux « anciennes » de la série 28. Seules à conserver leur livrée verte, les locomotives électriques les plus anciennes de l’actuelle série 29 seront bientôt remplacées par du nouveau matériel. Il va de soi que la série 27 sortira des ateliers de la BN dans sa nouvelle livrée. Les locomotives polycourants de la série 18 constituent à cet égard une exception. Elles ont en effet conservé leur fond en inoxydable et se sont vues doter d’une grande tache jaune sur le nez. La partie supérieure de la caisse, à hauteur des baies du poste de conduite, est peinte pour la concordance en bleu acier.

2701
La locomotive électrique type 27 sort déjà de la BN dans sa nouvelle livrée

Les autres locomotives polycourants des séries 15 et 16 conservent la livrée bleu acier qu’elles avaient à leur mise en service mais reçoivent en plus des bandes jaunes : elles gardent en outre leur bande d’ornement en inoxydable. Les locomotives Bénélux 25.5 restent en bleu foncé, couleur NS avec une large bande de couleur jaune, elle aussi NS.

2554
Une locomotive électrique type 25.5

Ces nouvelles livrées, les locomotives les endossent lors de leur passage à l’atelier central de Malines ou de Salzinnes pour entretien. On trouve cependant, dans chaque série, des locomotives déjà peintes « en bleu ».

Dans le cadre de cet article consacré aux nouvelles livrées, il convient aussi de signaler que la couleur pourpre (bordeaux) avec bande blanche a été choisie pour nos nouvelles automotrices électriques du type « break » avec aux abouts des zébrures de visibilité jaunes.

363
Break bordeaux avec bande d’ornement blanche et bandes de visibilité jaunes aux extrémités

Nous vous présentons, en guise de conclusion, un bref aperçu des schémas de peinture actuellement en usage :

 Locomotives électriques

  • caisse bleu acier avec bandes jaunes ;
  • châssis gris foncé ;
  • toit gris clair.

(La série 18 conserve son inox avec paroi d’about en jaune et la partie supérieure de la caisse en bleu, tandis que la série 25.5 ne subit aucun changement).

 Locomotives Diesel

  • chauffage à vapeur
    • caisse verte avec bandes jaunes ;
    • châssis noir ;
    • toit vert foncé, comme les bandes d’ornement.
  • chauffage électrique
    • caisse bleu acier avec bande de visibilité jaune ;
    • châssis noir ;
    • toit bleu acier.

 Locomotives de manœuvre.

Elles gardent leur couleur de fond vert foncé avec leur motif jaune en « Z » ; elles sont pourvues de traverses de tête rouges avec bandes de visibilité aux marchepieds.

 Automotrices électriques

598
Une automotrice électrique caisse bleu foncé avec bandes d’ornement blanche
  • Doubles
    • caisse verte ;
    • faces d’about pourvues de larges bandes de visibilité se prolongeant jusqu’à la paroi latérale ;
    • porte d’intercirculation jaune. (dans le cas des automotrices de la série 56, dite BUDD, celles-ci gardent leur fond en inox mais les soufflets reçoivent un encadrement jaune).
  • Break
    • caisse pourpre (bordeaux) avec bande d’ornement blanche ;
    • bandes de visibilité jaunes aux extrémités.
  • Poste
    • caisse rouge brique avec toit noir.
  • Automotrices assurant la liaison avec l’aéroport
    • caisse bleu foncé avec bandes d’ornement blanches.
  • Quadruples
    • caisse gris orange.
737
Une automotrice électrique

 Autorails Diesel

  • Jaune ocre pour la partie supérieure de la caisse, rouge signal pour la partie inférieure ;
  • Les deux plages sont séparées par un liséré blanc et noir. Le toit est peint en gris argenté.

Toutes ces mesures ont non seulement contribué à renforcer la sécurité mais aussi à rendre plus pimpant l’aspect extérieur des engins de traction. Il est donc permis d’affirmer qu’il s’agit là d’une réussite.


Source : Le Rail, novembre 1984