Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Histoire > Petite chronique des premiers temps. De la circulation des trains en (...)

Petite chronique des premiers temps. De la circulation des trains en 1840

mercredi 12 juin 2013, par rixke

Savez-vous que :

« Trois minutes avant l’heure fixée, le machiniste se rend avec la machine en avant du convoi ; il recule avec précaution pour s’y attacher. Dans cette manœuvre le chauffeur se tiendra au frein, prêt à enrayer.

Tout choc maladroit sera puni d’une retenue, et, s’il y a lieu, de la destitution, sans préjudice, le cas échéant, de poursuites criminelles » (Art. 125 du Règlement Général du 1er septembre 1838).

« Là où la route est à double voie, les machinistes auront soin de prendre la voie qui se trouve à leur gauche. » (Art. 127)

A l’approche des stations, la vitesse des locomotives ne dépassera pas 1 mètre par seconde. (Art. 132)

« En général, tout machiniste diminuera sa vitesse dans un temps brumeux en approchant des stations, de manière qu’il puisse avec certitude arrêter sa machine, afin qu’il ne soit pas exposé à courir contre un train qui peut se trouver arrêté à cette station. » (Art. 140)


Source : Le Rail, février 1976