Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Histoire > Durail Junior > Le gabarit

Le gabarit

Phil Dambly.

mercredi 15 octobre 2014, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Le passage des trains ne peut se faire que dans un espace entièrement libre d’obstacles. Les données résultant de ce fait sont concrétisées dans un schéma appelé « gabarit ».

Un gabarit international (R.I.C.) a été établi en tenant compte des espaces les plus restreints existant sur certains réseaux européens. Cela permet les échanges de matériel roulant entre la plupart des réseaux du continent. Le gabarit belge compte parmi les plus généreux. Pour les véhicules de grande longueur, les largeurs maximales données par le gabarit doivent être réduites pour tenir compte du déplacement latéral lors du passage dans les courbes. Par exemple, la largeur des voitures de 26 m 40 est réduite à 2 m 82, tandis que les voitures de 24 m ont une largeur de 2 m 99.

Pour le transport des marchandises, la plupart des gares sont pourvues d’un portique qui permet, par simple passage du wagon chargé, de vérifier si le gabarit est respecté.

On utilise parfois la marge de sécurité existant dans le gabarit pour effectuer des transports exceptionnels.


Source : Le Rail, janvier 1965