Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Histoire > L’auteur de notre B

L’auteur de notre B

mercredi 5 novembre 2014, par rixke

C’est à Henry van de Velde que nous devons le sigle de notre Société.

Cet artiste naquit à Anvers, le 3 avril 1863. Il suivit les cours de l’Académie avant de fréquenter, à Paris, l’atelier de Carolus Durand, portraitiste de la bourgeoisie. Rentré en Belgique, van de Velde s’engage dans le mouvement néo-impressionniste, puis se consacre au dessin.

Vers 1893, il abandonne la peinture au profil des arts appliqués. Il veut rendre plus belles les choses les plus humbles et les plus quotidiennes. Sa réputation franchit les frontières. Le grand-duc de Saxe-Weimar l’invite à fonder une école d’art appliqué, où l’artiste crée des services de table et d’autres objets utilitaires, dont la fabrication en série réclame l’intervention de machines.

Quand il quitte l’Allemagne en 1917 pour se réfugier en Suisse, van de Velde s’est imposé aussi dans le domaine de l’architecture par diverses réalisations qui annoncent l’esthétique « fonctionnelle ».

Après la guerre, le gouvernement belge lui confie la création d’un institut supérieur des arts décoratifs, l’ « Ecole de la Cambre », puis la chaire d’histoire de l’architecture à l’Université de Gand. Parallèlement, il poursuit ses travaux de créateur : plans de la bibliothèque de l’Université de Gand ; superstructure et aménagement du paquebot « Prince Baudouin » ; dessins, pour la S.N.C.B., de l’automotrice électrique Bruxelles-Anvers et de la voiture métallique de 22 m d’avant-guerre (dont il conçoit aussi l’aménagement intérieur dans les compartiments de première classe).

En 1947, Henry van de Velde se fixe en Suisse, où il meurt, en 1957, à l’âge de 94 ans.


Source : Le Rail, mars 1965