Accueil > Le Rail > A l’étranger > Adieu à un ancêtre

Adieu à un ancêtre

mercredi 12 novembre 2014, par rixke

Si le « Stockton-Darlington » (1825) a été la première ligne de chemin de fer ouverte aux voyageurs avec la traction à vapeur, le transport par « rail » est bien plus ancien. En 1827, un « wagonway », le « Tanfield Branch », une ligne de 11 km., reliait Deenston-on-Tyne à Tanfield. Destinée au transport du charbon, cette ligne n’a jamais eu de voyageurs. Les chariots, tirés par des chevaux, roulaient sur des voies en bois [1].

A cette époque, un vaste réseau s’étendait entre les charbonnages de Durham et de Northumberland, amenant le charbon jusqu’à la mer ou à des cours d’eau. Devant les exigences exorbitantes des propriétaires fonciers en matière de droits pour la pose des lignes, les charbonnages s’étaient groupés en une association et parvinrent ainsi à construire le « Tanfield Branch ».

Ce « wagonway », le plus grand et le plus coûteux de son temps, était une vraie merveille de la technique. Il comportait un remblai de 30 mètres de haut et de 9 mètres de large, ainsi que des plans inclinés, où les bacs chargés, descendant par la pesanteur, faisaient remonter les bacs vides ; sa mise en place avait, en outre, nécessité la déviation d’un cours d’eau et la construction de la fameuse arche de Causey, qu’on prétend être le plus ancien pont ferroviaire du monde. Ce pont avait une hauteur de dix-huit mètres et une portée de plus de trente et un mètres. Il avait été construit en briques par un maçon de la région qui, dans l’anxiété incessante de voir un jour son œuvre s’effondrer, finit par se suicider. L’arche tint pourtant si bien qu’elle supporta le trafic pendant les cinquante ans que dura l’exploitation du puits. Elle s’y trouve encore actuellement, en tant que monument classé !

Le « Tanfield Wagonway » fut repris en 1839 par le « Brandling Railway Company » et devint par la suite un « chemin de fer » authentique. En 1964, la ligne a été définitivement fermée, l’exploitation du puits ayant été abandonnée.


Source : Le Rail, mars 1965


[1C’est en 1738 que des plaques de fonte, pour la première fois, préservèrent de l’usure les « rails » de bois des mines de Whitehaven.