Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Société > Le rapport du conseil d’administration de la S.N.C.B.

Le rapport du conseil d’administration de la S.N.C.B.

mercredi 11 mars 2015, par rixke

Ce document nous apprend qu’en 1962, le trafic s’est élevé à 15.425 millions d’unités, soit 277 millions de plus qu’en 1961. Le transport des voyageurs a augmenté de 265 millions de voyageurs-km, soit de 3,1 %, par rapport à 1961. Mais cette augmentation provient surtout de l’accroissement du trafic des titulaires d’abonnements sociaux, qui, malgré la contribution des employeurs et de l’Etat, reste déficitaire. Le trafic des marchandises par charges complètes a atteint 6.467 millions de t-km, soit 0,2 % de plus qu’en 1961.

Les trains ont parcouru au total 79,5 millions de km, soit 1,9 million de km, ou 2,4 % de plus qu’en 1961. La traction à vapeur a subi une nouvelle diminution de 5 millions de kilomètres ; elle ne représente plus que 21 % des parcours totaux. C’est principalement la traction diesel qui a pris la relève, avec un progrès de 6,1 millions de km, tandis que la traction électrique accusait 0,8 million de km de plus.

Le service international s’est enrichi d’un nouveau train reliant Anvers à Bonn via Bruxelles. Ce train, le « Diamant », donne d’excellentes correspondances vers les centres importants de l’Allemagne.

La Société a mis en service, en 1962, 3 locomotives tricourant, 43 nouvelles automotrices doubles électriques, 14 voitures légères métalliques, 90 locomotives diesel et 1.175 wagons. Des commandes ont été passées pour la construction de 90 locomotives diesel de ligne et de 1.095 wagons spéciaux.

L’électrification de la ligne Bruxelles - Paris s’est poursuivie. Sur la transversale Erquelinnes - Liège - Herbesthal, les travaux avancent normalement. En vue d’augmenter la sécurité, 17 passages à niveau situés sur de grandes lignes ont été remplacés par des ouvrages d’art ; en fin d’année, des travaux devant permettre la suppression de 39 autres passages à niveau étaient en cours.

Fin 1962, la longueur des lignes exploitées était de 4.566 km, dont 1.524 km ouverts seulement au service des marchandises. Les services d’autobus de complément atteignaient 2.996 km. Les services d’autobus spéciaux, notamment pour ouvriers et écoliers, s’étendaient sur 23.521 km au lieu de 22.107 km en 1961.


Source : Le Rail, juillet 1963