Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Matériel roulant > Voitures > A propos des inscriptions sur les voitures de la S.N.C.B.

A propos des inscriptions sur les voitures de la S.N.C.B.

P. Frenay, ingénieur principal.

mercredi 25 mars 2015, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Avant de parler des inscriptions portées par les voitures, il est utile de préciser quelques notions préliminaires.

Notions préliminaires

 Abréviations définissant l'aménagement général.

L’aménagement général des voitures du parc de la S.N.C.B. est défini par les abréviations suivantes :

  • A = 1re classe ;
  • B – 2e classe ;
  • D = fourgon ;
  • c = couchettes ;
  • R = snack-bar.

Les deux dernières lettres se placent toujours derrière l’indicatif de classe de la voiture. La lettre D est utilisée isolément pour un véhicule uniquement fourgon ; elle suit l’indicatif et la classe si le véhicule comporte aussi des compartiments pour voyageurs.

Ainsi, une voiture A est une voiture de 1re classe, une voiture AB est une voiture mixte 1re et 2e classes, une voiture Bc est une voiture-couchette de 2e classe.

La lettre peut être suivie d’un chiffre qui indique le nombre de compartiments de la classe définie par la lettre. Ainsi, A 4 B 6 désigne une voiture comportant quatre compartiments de 1re classe et six compartiments de 2e classe.

 Types et effectifs de voitures métalliques.

L’effectif métallique de la S.N.C.B. se répartit en quatre grandes catégories, désignées par les lettres I, K, L et M ; la catégorie R ne comprend que quelques véhicules.

La catégorie 1 groupe tous les véhicules RIC, c’est-à-dire les véhicules (voitures et fourgons) répondant aux normes imposées par le « Règlement pour l’emploi réciproque des voitures et fourgons en trafic international ». Elle comprend trois types de voitures qui, toutes, sont compartimentées et munies d’un couloir latéral aboutissant à deux plates-formes d’about : les voitures I 1 datant de 1930 [1], les voitures I 2 datant de 1948 et les voitures I 3, qui sont les voitures-couchettes récemment mises en service.

En principe, tous les véhicules des autres catégories sont destinés au service intérieur ; toutefois, certains d’entre eux peuvent être occasionnellement envoyés, moyennant accords spéciaux, sur des parcours définis de réseaux étrangers.

Dans la catégorie K sont réunies les voitures du service intérieur à plates-formes d’about. Les K 1 (double portière pivotante) datent de 1930, les K 2 (double portière pliante) de 1950 et les K 3 (double portière pivotante) de 1955.

La catégorie L comprend un seul type de véhicules datant de 1930. Ce sont des voitures à longs pans bombés et à portières latérales ménagées dans les corps de longs pans.

La catégorie M comprend toutes les voitures à plates-formes intermédiaires. Les M 1 (portières doubles glissantes) datent de 1937. Les M 2 (portières doubles pliantes) viennent d’être mises en service. Les M 3, plus légères que les M 2, entrent actuellement en service.

Les voitures R sont des véhicules légers dérivés de remorques pour autorails.

Au total, le parc métallique actuel de la S.N.C.B. s’établit comme ci-dessous :

A B AB Bc AR BR AD ADR BD BDR ABD Total
I1 25 103 40 3 171 261
I2 38 12 50
I3 40 40
K1 92 188 12 35 15 45 387 623
K2 116 10 10 136
K3 100 100
L 52 187 16 34 289
M1 214 115 118 447 1113
M2 35 350 104 116 15 620
M3 36 10 46
R 16 4 20
Prototypes 1 2 1 4

 Numérotation des voitures.

Chaque voiture est identifiée par un numéro d’immatriculation. Les modes de numérotation diffèrent d’un réseau à l’autre.

A la S.N.C.B., chaque numéro de voiture se compose de cinq chiffres. Les deux premiers chiffres définissent les caractéristiques générales du véhicule suivant le code ci-dessous ; les trois derniers constituent le numéro d’ordre du véhicule dans la série.

1er chiffre 2e chiffre
1 Véhicules I. 0 Précédé des chiffres1 à 6 : voitures ABP. Précédé du chiffre 7 : voiture postale.
2 Véhicules K. 1 Voiture A.
3 Véhicules L. 2 Voiture B.
4 Véhicules M.  3 Voiture AB.
6 Véhicules R et divers. 4 Voiture couchette.
7 Pw du service intérieur et voitures postales. 7 Fourgon.
8 Voiture AD.
9 Voiture BD.

Ainsi, par exemple, 12072 désigne une voiture I/B ; 21054 désigne une voiture K/A ; 38015 désigne une voiture L/AP ; 40009 désigne une voiture M/ABP.

 Utilisation des voitures.

L’utilisation des voitures n’est pas laissée au hasard. Chaque voiture a un service bien défini à effectuer. La totalité de l’effectif se divise en deux parties essentielles mais de valeurs très inégales. La majeure partie des véhicules est en service actif ; l’autre partie, beaucoup plus faible, constitue, à l’échelon réseau, une réserve dont seule la direction peut disposer.

Les voitures en service actif sont réparties entre un certain nombre de gares dites « gares propriétaires ». Dans ces gares, les voitures sont groupées par rames, chaque rame devant effectuer un service défini par le « roulement des rames » ; en dehors des voitures circulant en rames, les gares propriétaires disposent d’un certain nombre de voitures de réserve garées sur place.

Chaque voiture porte en abrégé l’indication de son utilisation. Ainsi, la marque FBM. M 133 indique que la voiture envisagée fait partie de la rame n° 133 des voitures du type M de la gare de Bruxelles-Midi.

Voiture M 2 de 2e cl.
Voiture M 3 de 2e cl.
Voiture K 2 de 2e cl.
Voiture K 3 de 2e cl.
Voiture I 2 de 1re cl.
Voiture-couchette I 3 de 2e cl.
Voiture R de 2e cl.

(A suivre.)


Source : Le Rail, septembre 1963

Portfolio


[1Les dates correspondent à l’époque de l’élaboration des plans.