Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Société > Les nouvelles structures régionales de la SNCB

Les nouvelles structures régionales de la SNCB

mercredi 3 juin 2015, par rixke

Depuis le 1er janvier de cette année, de nouvelles dispositions sont entrées en vigueur relativement aux structures de la société au niveau régional.

Il nous paraît utile d’examiner plus avant ce remaniement, par ailleurs expliqué dans l’avis 12 SG du 14.12.87, et de vous présenter les nouvelles limites de chaque district.

 Division du réseau

Les huit groupes régionaux ont été remplacés par cinq districts numérotés :

  • N° 1 : « Centre » ; siège : Bruxelles ;
  • N° 2 : « Nord-est » ; siège : Anvers ;
  • N° 3 : « Nord-ouest » ; siège ; Gand ;
  • N° 4 : « Sud-est » ; siège : Liège ;
  • N° 5 : « Sud-ouest » ; siège ; Charleroi.

Chaque district se divise en quatre unités administratives :

  • Direction régionale ;
  • Gares autonomes et leurs dépendances ;
  • Ateliers de traction et leurs organes subordonnés ;
  • Arrondissements « Infrastructure ».

 La direction régionale

Celle-ci comporte cinq divisions, auxquelles s’ajoute une cellule de gestion :

  • Affaires générales ;
  • Transport ;
  • Matériel ;
  • Infrastructure ;
  • Marketing-ventes.

Le siège de travail de cette unité administrative est établi au siège du district pour le « Centre » et le « Nord-ouest ».

En ce qui concerne les trois autres districts, deux sièges de travail sont prévus, à Anvers et Hasselt pour le « Nord-est », à Liège et Namur pour le « Sud-est », et Charleroi et Mons pour le « Sud-ouest ».

La division « Transport » a été complétée par deux nouvelles cellules techniques :

  • « Personnel des trains », dont la mission consiste à assurer la tutelle technique des agents d’accompagnement des trains de voyageurs et des conducteurs de traction, des visiteurs et nettoyeurs du matériel ;
  • « Signalisation », dont le rôle est également d’assurer la tutelle technique des signaleurs, le contrôle des instructions locales des postes de signalisation et la création de la documentation professionnelle de ces mêmes postes.

 Les gares autonomes

Les gares autonomes avec leur(s) dépendance(s) sont regroupées en arrondissements « Transport » qui correspondent au point de vue numérotation et limites à ceux des arrondissements « Infrastructure ».

 Les ateliers de traction

Les ateliers de traction avec leurs organes subordonnés sont rattachés à la division « Matériel » et leur mission consiste à assurer la maintenance du matériel roulant ferroviaire et routier.

 Les arrondissements « Infrastructure »

Identifiés par un nombre de deux chiffres, dont le premier est celui du district dont ils relèvent, les arrondissements I sont rattachés à la division I.

Chaque arrondissement est divisé en sections en ce qui concerne leurs activités « Voie », sections elles-mêmes subdivisées en brigades.

Leur tâche est l’entretien des équipements d’infrastructure tandis que les activités « bâtiments, ouvrages d’art, gestion du patrimoine, caténaires et télécommunications » relèvent directement de la division I.

NUMEROTATION ET SIEGE DES ARRONDISSEMENTS
District Arrondissements Nombre de sections Infrastructure Gare siège d’arrondissements
Infrastructure Transport Infrastructure
Numéro Siège
Centre (n° 1) 11 Bruxelles 3 Schaerbeek
12 Bruxelles 2 Bruxelles Midi
- Bruxelles 1 section unilinque néerlandophone n° 130
Nord-Est (n°2) 21 Anvers 3 Anvers Bassins et Entrepôts
22 Anvers 3 Anvers Central
23 Malines 3 Malines
24 Hasselt 3 Hasselt
25 Louvain 3 Louvain
Nord-Ouest (n°3) 31 Gand 3 Gand St-Pierre
32 Gand 2 Gand Maritime
33 Denderleeuw 3 Denderleeuw
34 Bruges 3 Bruges
35 Courtrai 3 Courtrai
Sud-Est (n°4) 41 Liège 3 Liège Guillemins
42 Verviers 3 Verviers Central
43 Namur 2 Namur
44 Namur 2 Ronet
45 Jemelle 3 Jemelle
46 Arlon 3 Arlon
Sud-Ouest (n°5) 51 Charleroi 3 Charleroi Sud
52 La Louvière 3 Monceau
53 Mons 3 Mons
54 Tournai 2 Tournai

 Remarques

Le district « Centre » comporte une section unilingue néerlandophone qui relève de la division « Infrastructure » pour les activités de cette nature et de la division « Transport » pour les tâches qui en dépendent. Cette section réunit les zones suivantes :

  • Ligne 96 Ruisbroek - Lembeek
  • Ligne 94 Hal - Beert - Bellingen
  • Ligne 26 Huizingen - Beersel
  • Ligne 124 Linkebeek - Rhode-St-Genèse - De Hoek
  • Ligne 161 Groenendael - Hoielaert.

Afin de mieux illustrer cette nouvelle répartition, figurent ci-avant la carte, les limites d’arrondissement et l’organigramme des structures régionales.

Certains sièges de travail implantés dans les districts dépendent directement de l’administration centrale, tels les ateliers centraux M qui relève directement du département M, les centres médicaux régionaux qui, eux, relèvent directement de la cellule 05 des services généraux (Personnel et Affaires sociales).


Source : Le Rail, avril 1988