Accueil > Le Rail > Ouï-dire > Ouï-dire !

Ouï-dire !

Fabrice Thomas.

mercredi 23 septembre 2015, par rixke

 Belgique

De nouveaux aménagements pour la clientèle à Namur et Jambes Nord

Nul n’ignore les problèmes de circulation qui se posent à l’heure actuelle dans toutes les grandes agglomérations. Saturation des axes routiers et encombrement des voies urbaines en sont les deux manifestations les plus fréquentes.

La résolution de ces problèmes nécessite une approche globale qui doit intégrer les différentes possibilités offertes par les divers modes de transport. La SNCB veut développer la complémentarité entre le transport individuel et le transport en commun. Les nouveaux aménagements de Namur et de Jambes Nord répondent à cet objectif.

La gare de Namur et son parking

La gare de Namur est un important carrefour ferroviaire. Quelque 36 000 personnes s’y croisent chaque jour pour emprunter les 240 trains mis à leur disposition.

Afin de mieux les servir et d’encourager d’autres voyageurs à emprunter le train, la SNCB a décidé d’agrandir le parking de la gare.

Depuis 1988, celui-ci offre à la clientèle une capacité d’une centaine de places. Il est aménagé sur l’ancienne cour aux marchandises, entre les voies de passage et les bâtiments du centre routier donnant sur le boulevard du Nord.

Des espaces situés en arrière des voies de passage et occupés auparavant par des voies de service sont maintenant disponibles. Ils s’étendent d’ouest en est entre la trémie du pont d’Heuvy et le centre routier et seront bientôt aménagés en un vaste parking.

Celui-ci aura une capacité de 248 places, et comptera 20 emplacements couverts pour vélos et motos, disposés sous l’auvent du centre routier ; il comportera deux accès (à la trémie du pont d’Heuvy et sur le boulevard du Nord) et une sortie (boulevard du Nord).

Les travaux ont débuté le 5 juin et comportent deux phases. La première concerne le remblai des espaces anciennement occupés par des voies de service jusqu’au niveau du sol de la halle du centre routier. La seconde phase consiste en l’aménagement de la partie ouest du parking.

Le sol de ce dernier sera recouvert d’un revêtement hydrocarboné. Il sera clôturé et disposera de bordures de sécurité.

L’éclairage du parking sera constitué de luminaires placés sur 10 poteaux de 12 m de hauteur.

Ce nouvel équipement sera mis à la disposition de la clientèle dans quelques mois.

Un nouveau bâtiment voyageurs et un nouveau parking à Jambes Nord

Le nouveau bâtiment de Jambes répond à une triple fonction : accueil des voyageurs, service à la clientèle et usage technique. Le premier local consiste en une salle d’attente très claire, du fait de l’importance des surfaces vitrées. Cette salle est équipée de sièges individuels.

Le local suivant est utilisé par le personnel qui assure la vente des titres de transport et surveille les mouvements des trains en gare.

La zone technique abritera la cabine de signalisation, en 1990. Dans la perspective d’une éventuelle suppression du passage, à niveau, un couloir sous-voies pourrait être mis en service.

L’accent a été placé sur le développement de la signalisation des installations, l’amélioration de l’information et l’équipement des quais. Un code de couleurs est notamment utilisé pour bien distinguer les différentes fonctions :

  • Le bleu, couleur de l’information ;
  • Le rouge, couleur de la décoration ;
  • Le jaune, couleur de la propreté.

En liaison avec le nouveau bâtiment et les nouveaux services ferroviaires qui sont offerts depuis le 28 mai dernier, un nouveau parking a été aménagé le long du quai I entre le bâtiment à voyageurs et la cour à marchandises. Accessible par la place située devant la gare, il offre 72 places dont 3 pour handicapés.

 Grande-Bretagne - Belgique

Les transports de Londres (London Régional Transport) ont commandé 10 rames de métro léger aux BN-Constructions ferroviaires et métalliques ( ex-Brugeoise et Nivelles). Elles assureront les navettes sur le réseau des Docks de la capitale britannique avec les 11 rames qui avaient été construites par Linke-Hoffman-Busch en RFA Montant du contrat : 10 millions de livres.

La ligne belgo-anglaise (Zeebruges - Harwick) destinée aux wagons avait été fermée le 31 décembre 1987. Depuis, tous les wagons acheminés entre le continent européen et la Grande-Bretagne empruntaient l’axe Dunkerque - Douvres. Cette formule ne satisfaisait pas les réseaux suisse, autrichien et allemand mieux reliés à Zeebrugge. Entre avril et juin dernier, Zeebrugge a réouvert l’ancienne ligne et a accueilli un transbordeur capable de prendre à son bord 107 wagons. Il effectue 6 liaisons par semaine entre les deux ports.


Source : Le Rail, octobre 1989