Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Histoire > Durail Junior > Le Belge, première locomotive construite en Belgique

Le Belge, première locomotive construite en Belgique

vendredi 23 janvier 2009, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

La Belgique s’enorgueillit d’avoir vu naître sur son sol le premier chemin de fer du continent. Comme nous l’avons écrit précédemment, le matin du 5 mai 1835, les trois tronçons du train inaugural étaient remorqués par les locomotives « La Flèche », « Stephenson » et « L’Eléphant ». Le mois de juillet de la même année vit paraître la quatrième locomotive, « La Rapide ». Le 5 août arrivait la cinquième, « L’Eclair ». Ces cinq locomotives, appelées « remorqueurs » à l’époque, avaient été fournies par Stephenson.

Le 30 décembre parut « Le Belge », qui sortait des ateliers Cockerill, à Seraing. Les 200 premières locomotives de Belgique reçurent un nom.

« Le Belge » présentait les dispositions que la locomotive devait garder longtemps : à l’avant, deux cylindres intérieurs horizontaux placés sous la boîte à fumée ; longerons extérieurs aux roues ; un essieu porteur à l’avant ; l’essieu moteur à grandes roues indépendantes, au milieu ; un essieu porteur à l’arrière du foyer. Le corps cylindrique était recouvert de planches maintenues au moyen de cercles de cuivre.

La locomotive « Le Belge » comparée avec une « Pacific » type 10 de 1910. On remarquera l’accroissement considérable de la chaudière.

En comparant « Le Belge » à un mastodonte comme la type 10, on pourra se faire une idée du progrès accompli dans la construction des locomotives à vapeur.

Le Belge Type 10
Année de construction 1835 1910
Longueur sans tender 5,455 14,245
Largeur 1,920 3,150
Hauteur cheminée 4,317 4,280
Poids à vide 8,700 tonnes 104 tonnes
Diamètre des roues motrices 1,524 1,980
Surface de grille 0,361 m2 5 m2
Surface de chauffe 33,591 m2 232,690 m2
Puissance en ch 41 3000

Source : Le Rail, février 1964