Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Infrastructure > Passage à niveau > Un nouveau système de revêtement pour passages à niveau

Un nouveau système de revêtement pour passages à niveau

mercredi 14 décembre 2016, par rixke

En septembre dernier, un nouveau système de revêtement caoutchouté dénommé « Strail » et commercialisé par une firme allemande, a été posé au PN 37 de la ligne 94 (Bruxelles - Tournai - Lille), situé à Ligne, sur le territoire de la commune d’Ath. Ce passage à niveau assure le croisement de la ligne 94 avec la RN 7 qui relie Ath, Leuze et Tournai. Cette route est fréquentée par un trafic routier très lourd et particulièrement dense.

La veille des travaux, un avis de ralentissement temporaire avait été installé dans les deux voies afin d’assurer la sécurité des trains et celle du personnel travaillant dans la zone du passage à niveau. La firme adjudicataire des travaux se chargea quant à elle de la mise en place d’une signalisation routière destinée à canaliser le charroi automobile sur une seule voie de circulation. La complexité de la signalisation était encore accrue par la nécessité d’une synchronisation entre les feux routiers tricolores qui devaient être bloqués à tout moment en position rouge lors de l’annonce des trains et ce, avant la fermeture des demi-barrières.

Les travaux débutèrent le samedi, dès 6 h. La brigade des poseurs de voie d’Ath procéda à l’enlèvement des anciennes dalles en béton sur la moitié de la longueur de la voie A puis à leur chargement sur un camion à l’aide d’une grue hydraulique.

Un nivellement au moyen d’un groupe de bourrage « Jackson » et un dressage de la voie furent effectués ensuite pour assurer une géométrie parfaite et faciliter ainsi la pose des nouvelles dalles en caoutchouc dimensionnées sur mesure.

Cette pose se fait d’une manière aisée étant donné les facilités de manutention — le poids est limité à 120 kg par dalle — et la souplesse inhérente à la structure caoutchoutée.

Il est cependant à noter qu’afin d’éviter un cheminement longitudinal, des butées constituées par des cornières métalliques avaient été fixées à chaque extrémité du passage à niveau.

La brigade de Lessines rejoignit le chantier peu après et effectua les mêmes travaux que celle d’Ath mais, cette fois, sur la moitié de la longueur de la voie B. L’entreprise termina alors la pose des dalles sur la voie A et passa ensuite à la voie B. En fin de journée, la circulation routière fut rétablie sur l’entièreté de la chaussée. Le lendemain, on procéda de la même façon pour renouveler les dalles de la seconde moite du PN, restaurant ainsi sur les 21 m qui constituent sa longueur totale le confort des trafics ferroviaire et routier.


Source : Le Rail, décembre 1991