Accueil > Le Rail > Infrastructure > Gare > Bruxelles-Schuman

Bruxelles-Schuman

D. Depaemelaere.

samedi 10 juin 2017, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Depuis que le trafic motorisé augmente sans cesse, les agglomérations urbaines importantes vivent dans des conditions d’encombrement qui, pratiquement, en viennent à paralyser la circulation routière. Malgré les mesures prises en sa faveur, le trafic des tramways et des autobus n’échappe pas à cette situation irritante. On enregistre des retards considérables et chroniques dans la circulation tant des trams que des autobus, particulièrement aux heures d’affluence.

Pour décharger en partie les routes saturées et pour limiter les retards dans les transports en commun, la mesure la plus efficace consiste à retirer ceux-ci de la circulation normale, ce qui implique la construction d’un métro. Le métro est un chemin de fer urbain qui a pour caractéristique de disposer d’une voie propre. Suivant les circonstances locales, cette voie peut être souterraine, à fleur de sol ou aérienne.

Dans l’agglomération bruxelloise, on a entamé il y a quelques années la construction d’un réseau « métropolitain », dont la première phase a été mise en service le 17 décembre. Le réseau actuel comprend une partie de la ligne Est-Ouest et une partie de la ligne de la petite ceinture.

La ligne Est-Ouest du métro croise :

  • la jonction ferroviaire Nord-Midi, au nord de la gare de Bruxelles Central ;
  • la ligne 161 Bruxelles Nord - Namur, entre les gares de Bruxelles Nord et Bruxelles Q.L., à proximité du rond-point Schuman.

Il est évident qu’à ces points de croisement, il fallait donner aux voyageurs des facilités de correspondance entre les deux moyens de transport.

Légendes

  1. entrée et sortie de la gare S.N.C.B.
  2. passage sous voies.
  3. accès du métro à la gare S.N.C.B.
  4. accès de la gare S.N.C.B. au passage pour piétons.
  5. passage pour piétons sous la rue de la Loi.
  6. sortie du métro pour le passage pour piétons.
  7. accès du métro à la gare S.N.C.B.

Pour le premier point de croisement, on a pu implanter une gare de métro à côté de la gare ferroviaire. On n’a pu faire de même pour le point de croisement du métro avec la ligne Bruxelles - Namur : la distance entre la gare de métro située au rond-point Schuman et la gare ferroviaire de Bruxelles Quartier-Léopold est trop grande. Cependant, il fallait tenir compte que le quartier du rond-point Schuman et de la rue de la Loi forme un centre administratif important, où s’est établie entre autres l’administration de la CEE. On a donc créé une nouvelle gare ferroviaire — Bruxelles-Schuman —, qui remplit aussi bien les fonctions de gare de correspondance avec le métro que celles de gare d’embarquement et de débarquement pour les employés occupés dans le centre administratif.

Cette gare ferroviaire et la gare de métro du rond-point Schuman forment un seul ensemble souterrain de différents étages reliés entre eux par des escaliers fixes et des escaliers roulants.

JPEG - 583 ko
Coupe longitudinale dans l’axe de la rue de la Loi.

Au niveau 3, c’est-à-dire à 13 mètres environ sous le niveau de la rue, on trouve la ligne de métro et ses quais. Le niveau 2 (8 mètres en dessous du niveau de la rue) est occupé par la gare du chemin de fer et par la salle des pas perdus commune au métro et au rail. Le niveau 1 (quelque 4 mètres en dessous du niveau de la rue) est réservé à un passage pour piétons, avec des accès vers la salle commune des guichets.

La gare ferroviaire proprement dite est une gare complète de passage. Les deux quais, un pour chaque direction, sont aménagés entièrement dans le tunnel et reliés entre eux par un passage sous voie.

L’entrée et la sortie principales de la gare du chemin de fer donnent immédiatement sur le quai de la voie « direction Namur » ; elles relient directement ce quai à la salle commune des guichets, où l’on trouve les installations nécessaires pour la vente des titres de transport ferroviaires et pour le service des abonnements.

JPEG - 526.3 ko
Niveau de la gare S.N.C.B.

Une deuxième « entrée - sortie » de la gare de chemin de fer est prévue côté ville et donne immédiatement sur le quai de la voie « direction Bruxelles Nord ». Cet accès supplémentaire rend surtout service pendant les heures de pointe. L’utilisation de cette entrée est réservée aux seuls voyageurs déjà en possession d’un titre de transport.

La gare est équipée de moyens techniques modernes pour l’annonce des trains, notamment de panneaux indicateurs mobiles et d’une installation complète de sonorisation.

JPEG - 452.1 ko
Niveau de la gare du métro (S.T.I.B.).

Depuis l’ouverture de la gare, quelque 50 trains de voyageurs y font arrêt ; ce nombre sera adapté aux besoins dans la mesure du possible. On peut donc dire qu’un nouveau pas favorable a été accompli dans la desserte ferroviaire de l’agglomération bruxelloise.


Source : Le Rail, janvier 1970