Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Matériel roulant > Locomotives > Nos inoubliables vapeurs > Neuvième période - Locomotives « Armistice » (suite)

Neuvième période - Locomotives « Armistice » (suite)

Phil Dambly.

mercredi 10 novembre 2010, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Loco G 54 (type 74), créée en 1903 ; effectif Etat : 107 ; compound à 2 cylindres ; 55,64 t ; 65 km/h ; diam. roues motrices 1,35 m.
Loco G 8 (type 80), créée en 1906 ; effectif Etat : 68 ; 2 cylindres ; surchauffe ; 57,27 t ; 1.250 ch ; 55 km/h ; diam. roues : 1,35 m. Ces machines étaient utilisées sur les lignes du Centre. Remises de Luttre et Monceau.
90.025
Loco G 10 (type 90), créée en 1910 ; effectif Etat : 35 ; 2 cylindres, surchauffe ; 71,49 t ; 1.400 ch ; 60 km/h ; diam. roues : 1,40 m. Utilisées sur les lignes à fortes rampes. Remises de Saint-Vith et Virton-Saint-Mard. Neuf exemplaires ont été cédés au réseau Guillaume Luxembourg (série 52 C.F.L). Machine n° 90.025, ex-9025.
81.212
Loco G 81 (type 81), créée en 1912 ; effectif Etat : 576 ; 2 cylindres ; surchauffe ; 67,93 t ; 1.400 ch ; 55 km/h ; diam. roues : 1,35 m. Ces machines ont rendu les plus éminents services sur tout le réseau. Loco n° 81.212, ex-8312, du dépôt de Schaerbeek.
97.035
Loco T 14 (type 97,), créée en 1913 ; effectif Etat : 56 ; 2 cylindres ; surchauffe ; 94,41 t ; 1.200 ch ; 70 km/h ; diam. roues motrices : 1,35 m. Services omnibus sur les lignes de la Vesdre et de l’Ourthe, et dans la banlieue de Bruxelles. Machine n° 97.035 du dépôt de Pepinster, ex-9735, en gare de Liège Guillemins.
Loco T 16 (type 98) ; effectif Etat : 53 ; 2 cylindres ; surchauffe ; 1.200 ch ; 50 km/h ; diam. roues : 1,35 m. Il y avait trois variantes : le type primitif de 1905 (72,32 t), avec 4e essieu moteur et longue tige de piston ; le type intermédiaire de 1907 (76,60 t), avec 3e essieu moteur ; le type de 1914, dit renforcé (80,82 t), avec soutes allongées. Affectées à Liège et à Renory, ces machines étaient employées sur la ligne du plateau de Herve et sur le plan incliné d’Ans.
96.025
Loco T 12 (type 96), créée en 1907 ; effectif Etat : 27 ; 2 cylindres ; surchauffe ; 880 ch ; 80 km/h ; 64,25 t ; diam. roues motrices : 1,50 m. Ces machines remorquaient des trains omnibus dans le sud-est du pays. Loco n° 96.025, ex-9650, du dépôt de Visé.
93.006
Loco T 93 (type 93), créée en 1901 ; effectif Etat : 80 ; 2 cylindres ; 60,39 t ; 580 ch ; 65 km/h ; diam. roues motrices : 1,35 m. Ces machines assuraient les manœuvres et le cabotage. Loco n° 93.006, ex-9306, du dépôt d’Ath.
Loco G 12 (type 92), version 1917 ; effectif Etat : 10 ; 3 cylindres ; surchauffe ; 92,88 t ; 1.950 ch ; 60 km/h ; diam. roues motrices : 1,40 m. La plus puissante des locomotives prussiennes. L’effectif fut cédé au réseau Prince Henri, ou Luxembourg, en 1928 (série 54 C.F.L.).
Loco G 12, type primitif de 1915.
Loco saxonne classe XI de 1905 (hors type) ; compound à 2 cylindres ; foyer Belpaire ; 72,55 t ; diam. roues motrices : 1,21 m. Chaudière à deux dômes réunis par un collecteur sécheur. Manœuvres lourdes.
Loco badoise classe VIc de 1916 (hors type) : 2 cylindres ; surchauffe ; 78,31 t ; diam. roues motrices : 1,60 m. Les 13 machines acquises par l’Etat étaient affectées à Bruxelles-Midi pour des services omnibus. Cédées au réseau Prince Henri en 1923 (série 35 C.F.L.).
Loco badoise classe IVe de 1894 (hors type) ; compound à 4 cylindres système de Glehn-du Bousquet ; 58,80 t ; 110 km/h ; diam. roues motrices : 1,60 m. Les deux machines acquises par l’Etat ont été utilisées jusqu’en 1922.
« Pacific » bavaroise classe S 3/6 de 1908 (hors type) ; compound à 4 cylindres ; surchauffe ; 86,40 t ; 710 km/h, diam. roues motrices : 1,87 m. Trois machines ont été utilisées entre Bruxelles et Ostende jusqu’en 1922. Loco à l’état définitif, série 18 5 de la Reichsbahn, avec nouvel abri et déflecteurs.

Source : Le Rail n° 132, août 1967