Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Histoire > Durail Junior > Automotrices Néerlandaises 1954

Automotrices Néerlandaises 1954

Phil Dambly.

lundi 27 décembre 2010, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Les automotrices carénées sont l’orgueil des Nederlandse Spoorwegen, qui ont commandé, en 1954, 47 rames quadruples et 30 rames doubles.

L’automotrice quadruple comprend deux voitures de 2e classe, une voiture de 1e classe et une voiture mixte 2e classe-fourgon. Chaque voiture est portée par deux bogies. Les deux bogies des voitures d’extrémité sont moteurs. Les voitures sont reliées entre elles par des soufflets flexibles.

Les rames doubles comprennent une voiture de 2e classe et une voiture mixte 2e classe - 1e classe - fourgon. Les bogies d’extrémité sont moteurs.

Les Chemins de fer néerlandais ont trouvé un compromis dans la controverse entre voitures à couloir central et voitures à compartiments séparés. Toutes leurs rames présentent les deux solutions. Le confort est particulièrement soigné ; en 2e classe, quatre places de front, sièges rembourrés, recouverts de similicuir brun foncé et munis d’accoudoirs ; en 1e classe, trois places de iront, fauteuils vert pistache.

Dans les rames quadruples, on trouve aussi une cuisine pourvue d’un réfrigérateur et d’un moulin à café électrique.

Tout le matériel caréné est doté de l’attelage automatique Scharfenberg, qui donne à la fois la liaison mécanique choc et traction, les connexions pneumatiques et électriques. Pour atteler, il suffit d’amener une rame au contact de l’autre ; pour dételer, de presser une pédale dans un des postes de conduite.

Le capot renforcé a été voulu dans le seul but de protéger le conducteur en cas d’accident.

Rame quadruple Rame double
Longueur 98,560 m 50,420 m
Largeur 2,781 m 2,781 m
Hauteur 3,767 m 3,767 m
Vitesse max. 140 km/h. 140 km/h.
Puissance 8 x 265 ch. 4 x 265 ch.
Tension 1.500 volts continu.

Source : Le Rail, décembre 1960