Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Histoire > Durail Junior > Les CC du Gothard

Les CC du Gothard

Phil Dambly.

lundi 10 janvier 2011, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Au cœur de l’Europe, la ligne Bâle-Chiasso, dite du Saint-Gothard, ne compte pas moins de 71 tunnels et de 519 ponts et viaducs. Très accidentée, elle relie les grands centres industriels du nord des Alpes à ceux du sud.

En 1884, le train le plus rapide parcourrait la ligne en 9 h. 40. Après l’électrification, en 1924, le même trajet était accompli en 6 h. 12, à la vitesse moyenne de 50 km./h. Aujourd’hui, le temps de parcours est ramené à 5 h., à la moyenne de 64 km./h., alors que la ligne compte de longues rampes ayant jusqu’à 27 pour mille de déclivité.

Ce résultat est obtenu grâce aux nouvelles Ae 6/6 des C. F. F. Ces locomotives, du type CC, série 11.400, peintes en vert olive foncé, remorquent sur les rampes une charge maximale de 600 tonnes à la vitesse de 75 km./h. Deux prototypes (11.401 et 11.402) firent leur apparition en 1952. En 1957, une deuxième série de 12 locomotives (11.403-11.414) fut livrée. La même année, suivit une nouvelle série de 13 machines (11.415-11.427). Ces dernières et celles qui sont en cours de livraison ne portent plus de ceinture chromée.

La 11.427 fut exposée à Bruxelles en 1958.

La dénomination suisse 6/6 signifie que, sur six essieux, six sont moteurs. En Suisse, une CC est une 6/6, une BB est une 4/4, une 2D2 est une 4/8, etc., etc.

Fiche technique :

Longueur : 18,400 m.
Largeur : 2,950 m.
Hauteur : 3,760 m.
Puissance : 5.820 ch.
Vitesse max. : 125 km./h.
Poids total : 120 tonnes.
Tension : 15.000 volts monophasé, 16 2/3 périodes.

Source : Le Rail, juillet 1960