Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Histoire > Durail Junior > La « Deltic »

La « Deltic »

Phil Dambly.

lundi 10 janvier 2011, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

En 1955, la société « English Electric » étudia et construisit la locomotive diesel électrique la plus puissante du monde. Cette belle machine, dont la livrée bleue est rehaussée de motifs en bronze, reste la propriété du constructeur pendant toute la durée des essais. Depuis sa sortie d’usine, elle a parcouru plus de 302.000 miles.

Actuellement, en tête de l’express « The White Rose », elle parcourt quotidiennement la ligne Londres (King’s Cross) - Doncaster, dont la distance aller-retour est de 624 miles.

Pendant les essais, l’équipage normal de deux hommes est renforcé par la présence d’un ingénieur et d’un mécanicien-inspecteur.

Possédant deux boggies de trois essieux-moteurs, la Deltic est donc du type CC. Elle est équipée de deux moteurs diesel triangulaires Napier « Deltic » de 1.650 CV et 18 cyl. chacun. Les six moteurs électriques de traction ont une puissance de 400 CV. Leur refroidissement est assuré par quatre groupes de ventilation montés par paire dans chaque « nez » de la loco.

Le moteur Napier « Deltic », qui offre l’aspect d’un triangle inversé, doit son nom à la 4e lettre de l’alphabet grec : « delta ».

Celle-ci est dotée d’une chaudière Vapor Clarkson pour le chauffage du train remorqué.

Les résultats s’étant révélés satisfaisants, les British Railways ont commandé une série de 22 locos similaires, dont voici les caractéristiques :

Longueur : 20,650 m.
Largeur : 2,679 m.
Hauteur : 3,924 m.
Puissance : 3,300 CV.
Poids en ordre de marche : 108 tonnes.
Vitesse max. : 170 km./ h.

Source : Le Rail, avril 1960