Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Infrastructure > Bruxelles-Cologne sous tension.

Bruxelles-Cologne sous tension.

mercredi 18 mai 2011, par rixke

L’électrification de la ligne Liège-Verviers a été inaugurée officiellement le 17 mai. Le lendemain, les autorités allemandes, hollandaises et belges ont célébré à Cologne la mise en service simultanée de la traction électrique sur les lignes Verviers-Cologne et Emmerich-Oberhausen. Cet achèvement de la mise sous tension des lignes reliant les Pays-Bas et la Belgique à l’Allemagne marque, comme l’a écrit M. le ministre Bertrand, « une étape importante dans l’aménagement d’un réseau ferroviaire moderne, à la mesure des efforts patients et raisonnes que ne cessent de déployer à travers l’Europe les cheminots, internationalistes de métier et de cœur ».

La Belgique est maintenant unie par chemin de fer électrique à tous ses partenaires du Marché commun. Cette importante étape annonce d’autres prolongements : Paris-Ruhr d’abord, dont le dernier hiatus Namur-Liège est en chantier, et, à plus longue échéance, Londres-Ruhr, par le tunnel sous la Manche.

En attendant, voici Bruxelles à 2 h 20 de Cologne, 3 h 30 de la Ruhr, 9 h de Munich, temps réalisables en toutes saisons dans des conditions de grand confort et de sécurité absolue. Les gains de temps sont de 40 minutes pour les trains Bruxelles-Cologne, 1 heure pour le Nord-Express, le Paris-Scandinavie et l’Ostende-Vienne, 1 à 2 heures pour les trains autos-couchettes Ostende - Bruxelles - Munich, les doyens de cette catégorie sur le continent. Lorsque la nouvelle voie sera complètement stabilisée, les 52 km séparant Liège d’Aix-la-Chapelle seront parcourus en un peu plus d’une demi-heure, au lieu d’une heure dans la situation ancienne. Les temps de parcours des omnibus sont réduits de douze minutes entre Liège et Verviers, de onze minutes entre Verviers et Welkenraedt.


Source : Le Rail, juillet 1966.