Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Matériel roulant > Locomotives > Nos inoubliables vapeurs > Septième période, 1898-1908. - Régime Mac Intosh

Septième période, 1898-1908. - Régime Mac Intosh

Phil Dambly.

mercredi 8 juin 2011, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

L’augmentation incessante du tonnage des trains de voyageurs et de marchandises, les vitesses de plus en plus élevées exigées des trains express et l’introduction des voitures lourdes à bogies amenèrent l’Administration des chemins de fer de l’Etat à envisager la création de types de locomotives entièrement nouveaux.

Le besoin de locomotives d’express se faisant cruellement sentir, il fut décidé d’adopter un modèle classique purement anglais, le type « Dunalastair », à foyer profond, créé par l’ingénieur Mac Intosh, « Locomotive Superintendant » du Caledonian Railway en Ecosse. Cinq machines de ce type, des 4-4-0 « American » à roues de 1,98 m, furent commandées chez Neilson, Reid & Co à Glasgow et mises en service à la fin de 1898.

Après une courte période d’essais, une première commande de quarante locomotives « Dunalastair » fut passée en 1899 à l’industrie belge.

Locomotive « Dunalastair » type 17, n° 2412 (Neilson, 1898).

Ces locomotives, le type 17, ont été mises en service de 1899 à 1900. Elles pesaient 52,50 t en ordre de marche, sans tender. Ce dernier, à bogies, avait une capacité de 18 m³. Une deuxième série comportant cinquante machines suivit en 1901. En dépit de leurs excellentes qualités, les types 17 se révélèrent bientôt insuffisants, les conditions d’exploitation du réseau belge différant de celles des lignes anglaises. En effet, les voitures de l’Etat belge étaient plus lourdes que le matériel anglais similaire et, d’autre part, le combustible employé en Belgique pour ce genre de machines consistait en briquettes au lieu de criblé comme en Grande-Bretagne. Les types 17 ont été de ce fait affectés à des services moins exigeants pour faire place à des locomotives plus puissantes.

Type 18 bis, n° 3909 (J.J. Gilain, 1908), devenu type 20 en 1926.

Le type 18, dérivant du type 17, fut construit à 134 exemplaires de 1902 à 1905. On avait augmenté la surface de grille et six machines possédaient la surchauffe (type 18 S). Equipés du dispositif Pieper-Lhoest pour l’éclairage des voitures, les types 18 remorquaient les « trains-bloc » entre Bruxelles et Anvers.

Locomotive type 18, n° 3791 (Tubize, 1905), et tender Mac Intosh de 18 m³. Entre le dôme et les soupapes, on remarque le dispositif Pieper-Lhoest pour l’éclairage électrique.

En 1908, les locomotives type 18 bis furent mises en service. Elles conservaient les mêmes dispositions - foyer étroit et profond - mais avec une légère augmentation des dimensions de la chaudière, des cylindres et du poids adhérent. Elles étaient dotées de la surchauffe et avaient reçu le bogie du système Flamme, à grand empattement et roues de plus faible diamètre.

Le type 18 pesait 53,35 t, le type 18 S, 57,80 t, et le type 18 bis, 60 t. Ces machines étaient accompagnées de tenders de 18 m³ à bogies, et celles des dernières séries, de tenders de 20 m³ à trois essieux. En 1926, le type 18 S est devenu le type 19, et le type 18 bis, le type 20.

« Si Mac Intosh avait dessiné des 4-4-2 T, celles-ci eussent certainement ressemblé au type 15 de l’Etat belge » (P. Ransome-Wallis, « The last steam locomotives of Western Europe »).
Locomotive n° 1612 en tète d’un omnibus Knocke-Bruges en 1939.

En 1899, peu après l’introduction sur le réseau belge du type anglais « Dunalastair », l’Etat confia l’étude d’une locomotive-tender pour trains omnibus à la Société La Meuse. Un prototype à foyer profond, inspiré du modèle anglais, sortit des ateliers de cette firme en 1900. Un second prototype, à foyer semi-profond cette fois, fut construit la même année par la Franco-Belge à La Croyère.

Quarante-neuf locomotives à foyer profond ont été construites de 1900 à 1901 et 73 locomotives à foyer semi-profond de 1900 à 1908. Appelées le type 15, elles accomplirent un excellent service sur l’ensemble du réseau.

Type 15 à foyer semi-profond et à vapeur saturée en gare de Charleroi-Sud.

En 1905, l’Etat fit appliquer la surchauffe à une locomotive à foyer semi-profond, et 78 machines équipées de la sorte furent livrées en 1907 et de 1909 à 1913. Ces belles locomotives de 980 ch remorquaient les trains de voyageurs à 100 km/h sur les lignes à profil facile.

Type 15S à foyer semi-profond et à surchauffe, devenu type 16 en 1926. N° 1655 (Forges de Gilly, 1913).

En 1926, le type 15 à foyer profond devint le type 14, le type 15 à foyer semi-profond conserva sa désignation originale et le type 15 à surchauffe devint le type 16.

Le type 14 pesait 62 t en charge, le type 15, 64 t, et le type 16, 69,40 t. Ces 4-4-2 « Atlantic » avaient des roues motrices de 1,80 m.


Source : Le Rail, avril 1967.