Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Histoire > Durail Junior > Les rames TRANS-EUROP-EXPRESS (II)

Les rames TRANS-EUROP-EXPRESS (II)

Phil Dambly.

lundi 17 janvier 2011, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Les rames allemandes

Les rames de la D.B. se composent chacune de sept éléments :

  • Une motrice de 1.100 ch. à chaque extrémité (puissance prévue pour une rame de dix véhicules) ;
  • Deux voitures à six compartiments et à couloir latéral, une voiture à grande capacité et à couloir central, une voiture de cuisine avec compartiment-restaurant et une voiture-restaurant avec bar et compartiment à grande capacité.

Le moteur de traction de 1.100 ch., installé dans le nez aérodynamique, entraîne les essieux du bogie avant par transmission hydraulique. Un moteur diesel auxiliaire de 296 ch. entraîne un alternateur de 235 kW. assurant l’alimentation des services : cuisine, conditionnement d’air, etc.

Les rames hollando-suisses

Les chemins de fer néerlandais et suisses exploitent en commun cinq rames diesel électriques, comprenant chacune une motrice et trois remorques.

Chaque motrice comprend deux moteurs diesel, de 1.000 ch. chacun, qui entraînent les génératrices alimentant les moteurs électriques de traction. Un troisième moteur de 300 ch. entraîne un alternateur qui alimente l’éclairage, la cuisine et la climatisation. C’est dans la motrice qu’on trouve le fourgon et le compartiment réservé à la douane.

La voiture qui suit la motrice a neuf compartiments de six places. La deuxième voiture sert avant tout comme restaurant (32 places assises). La troisième et dernière voiture n’a qu’un seul grand compartiment de 42 places ; à son extrémité se trouvent une cabine de commande et derrière elle, un dortoir pour le personnel.

Rame allemande Rame hollando-suisse
Longueur 130,680 97,160
Largeur 3,012 2,840
Vitesse 140 km/h. 140 km/h.
Poids total en charge 229 t. 234 t.
Places assises 122 114

Source : Le Rail, mars 1960