Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Histoire > La participation internationale des Chemins de Fer

La participation internationale des Chemins de Fer

mercredi 21 septembre 2011, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

 Le centre d'accueil

Dans le Grand Palais, transformé en un vaste service de réception, les visiteurs peuvent faire appel à un service ferroviaire d’accueil, qui a été organisé par le Centre d’information des Chemins de fer européens (C.I.C.E.).

Des préposés allemands, anglais, français, hollandais et belges (un petit monde qui a vite trouvé son unité) renseignent les voyageurs, vendent des billets et réservent des places dans les trains internationaux. Et, bien entendu, on trouve, là aussi, comme dans nos grandes gares, nos hôtesses du meilleur accueil...

 Dans une cabine de conduite à plus de 100 à l'heure

Dans le pavillon des Transports, au rez-de-chaussée, une tour légère, flanquée d’une voie de chemin de fer verticale, porte un polyèdre, pareil à un gros cristal taillé ; elle signale de loin le stand de l’U.I.C.

Mais le polyèdre ne porte pas seulement la marque de l’U.I.C. ; il abrite aussi un appareil de cinéma projetant un film ferroviaire dans une salle particulière, aménagée en cabine de conduite de locomotive. En effet, cette petite salle de projection est pourvue de trois écrans : un écran « cinémascopique », derrière une vitre frontale, et deux écrans ordinaires, derrière deux vitres latérales.

Trois appareils synchronisés projettent le film, qui donne l’impression d’un parcours le long des lacs de Savoie, dans les plus belles régions de la vallée du Rhin et sur la ligne du Saint-Gothard.

Les spectateurs croient vraiment voyager dans une cabine de locomotive, et leur illusion est d’autant plus complète que les images sont appuyées par un stéréophone et que les sons arrivent au haut-parleur par quatre canaux différents.


Source : Le Rail, juillet 1958