Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Histoire > Durail Junior > Nos inoubliables vapeurs

Nos inoubliables vapeurs

Phil Dambly.

mercredi 26 octobre 2011, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

A l’heure où l’on ne pense qu’électrification et diésélisation, n’oublions pas nos remarquables locomotives à vapeur, grâce auxquelles les noms d’inventeurs belges tels que Belpaire, Walschaerts et Flamme furent portés aux quatre coins du monde.

La plus célèbre des locomotives à vapeur belges, la « type 10 », naquit en 1909. Remorquant les trains de voyageurs sur les lignes de Liège et de Luxembourg, elle fut, pendant plus de quarante ans, la reine de notre réseau. Un seul exemplaire, la 10.018, circule encore aujourd’hui, les autres ayant été retirés du service de 1954 à 1958.

Sa sœur cadette, la « type 1 », dont la première sortie remonte à 1935, est encore en service ; c’est une machine semi-aérodynamique construite en fonction des résultats obtenus par les modifications de la « 10 ».

Notre loco à vapeur la plus rapide, la « type 12 », sortie en 1938, mettait Ostende à une heure de Bruxelles. Elle est toujours en service. Son carénage aérodynamique lui confère un aspect caractéristique.

Pour remorquer les trains de marchandises lourds sur les rampes des Ardennes, on construisit les énormes « types 36 ». A leur apparition, en 1909, elles furent considérées comme les plus puissantes locomotives européennes. La vue d’une paire de « types 36 » grimpant les côtes de Poix-Saint-Hubert à Libramont en tête d’un train de minerai de 1.300 tonnes était un spectacle qu’on ne peut facilement oublier. Elles furent retirées du service de 1949 à 1951.

La « type 5 », construite en 1929, était une machine pour service mixte. C’était, à l’époque, la plus lourde et la plus puissante locomotive de sa catégorie. Quatre exemplaires seulement ont été construits ; ils furent retirés du service en 1953.

La livrée des locomotives belges a été modifiée à partir de 1926. A ce moment, la couleur « chocolat » de l’Etat fit place au vert foncé de la S.N.C.B. Cependant, la « type 1 » sortit, en 1935, peinte en gris moyen. Quant aux types 10 et 36, leur prototype était du plus pur jaune citron.

Le tableau ci-dessous indique les principales caractéristiques des locomotives évoquées sur cette page :

TYPE 36 5 10 1 12
Classe DECAPOD MIKADO PACIFIC PACIFIC ATLANTIC
Symbole 2-10-0 2-8-2 4-6-2 4-6-2 4-4-2
Année de construction 1909 1929 1909 1935 1938
Poids en ordre de marche + tender 165 t. 215 t. 165 t. 209 t. 148 t.
Effort traction 21.000 kg. 23.000 kg. 15.100 kg. 17.300 kg. 10.600 kg
Vitesse max. 60 km/h. 100 km/h. 120 km/h. 120 km/h. 140 km/h.
Hauteur 4,220 m. 4,450 m. 4,280 m. 4,280 m. 4,280 m.
Longueur 20,225 m. 24,672 m 21,421 m. 24,514 m. 21,400 m.
Largeur 3,150 m. 3,150 m. 3,150 m 3,100 m 3 m.
Type 1
Type 10 état actuel
Type 10 état d’origine
Type 36
Type 5
Type 12

Source : Le Rail, mars 1959