Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > A l’étranger > Locomotives du monde entier > Companhia Dos Caminhos De Ferro Portugueses. Série 2550.

Companhia Dos Caminhos De Ferro Portugueses. Série 2550.

lundi 2 janvier 2012, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Les vingt locomotives de cette série, numérotées de 2551 à 2570, ont été construites au Portugal en 1963-64, en collaboration avec le « Groupement européen d Etudes et d’Electrification des chemins de fer en monophasé 50 Hz ». L’étude générale a été menée par les firmes françaises Schneider-Westinghouse et Jeumont, associées dans « Le Matériel de Traction électrique » (MTE). La partie électrique a été réalisée, au sein du Groupement, par S-W, Jeumont et Alsthom (France), Brown-Boveri et Oerlikon (Suisse), Siemens et AEG (Allemagne fédérale). La partie mécanique comporte une caisse en acier inoxydable (licence Budd) et des bogies en acier soudé (licence Henschel), munis de boîtes à rouleaux. Les quatre moteurs de traction Alsthom sont alimentés chacun par une paire de redresseurs à ignitrons. Ces locomotives utilisent un frein à vide pour la remorque des trains. Un frein à air comprimé est employé quand elles circulent haut-le-pied. Les CP ont mis les 2550 en service sur la ligne Lisbonne - Porto, où elles remorquent des trains rapides composés de voitures légères en acier inoxydable. Cela forme un ensemble très homogène, à l’exception des hauteurs de baies.

CARACTERISTIQUES PRINCIPALES.

  • Symbole : BoBo ;
  • écartement : 1,668 m ;
  • constructeur partie mécanique (et montage partie électrique) : Sorefame (Sociedades Reunidas de Fabricacôes Metalicas) ;
  • tension : 25.000 V alternatif 50 Hz ;
  • puissance unihoraire : 2.000 kW (2.700 ch) ;
  • vitesse max. : 120 km/h ;
  • poids en ordre de marche : 70,500 t ;
  • charge par essieu : 17,625 t ;
  • diamètre roues : 1,300 m ;
  • longueur totale : 15,380 m ;
  • largeur caisse : 3,003 m ;
  • haut. toit : 3,860 m ;
  • haut. pantos abaissés : 4,450 m.


Source : Le Rail, avril 1969