Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > A l’étranger > Locomotives du monde entier > Ceskoslovenske Statni Drahy. Séries S 699.0 et S 499.0.

Ceskoslovenske Statni Drahy. Séries S 699.0 et S 499.0.

lundi 9 janvier 2012, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Une très belle locomotive électrique fut présentée à la Foire commerciale de Brno, Tchécoslovaquie, en 1965. Cet engin à six essieux moteurs, type 32E du constructeur, est resté à t’état de prototype sous la désignation S 699.0 des CSD. Cependant, une version 52E (pour voie de 1,524 m) a retenu l’attention des chemins de fat soviétiques. Trois cent vingt-cinq locomotives similaires, mais plus volumineuses, ont été livrées de 1965 à 1969 (type TchS 4 des SZD). Une troisième version, à quatre essieux moteurs, type 46E, a été construite en assez grand nombre pour les CSD (série S 499.0) et pour les chemins de fer bulgares (série 42 des BDZ). Les trois versions sont destinées aux services « voyageurs »et « marchandises ». Elles comportent le même équipement électrique, avec redresseurs au silicium, et sont munies des freins pneumatique et rhéostatique ainsi que d’un dispositif automatique d’antipatinage. Les éléments de caisse sont réalisés en plastique renforcé par de la fibre de verre. Cette solution offre plusieurs avantages : excellente isolation thermique et acoustique, diminution de la corrosion, remplacement aisé, rapide et économique des éléments en cas d’accident. Les cabines sont assemblées séparément en quatre sections moulées ; seuls les chambranles des portes, le tableau de bord et les consoles sont en acier. Un joint élastique raccorde les cabines aux parois latérales. Des lamelles de caoutchouc et d’acier, disposées entre les cabines et le châssis, absorbent les vibrations. Le châssis est formé de poutres d’acier soudées, et les traverses de tête s’accommodent de l’attelage à vis ou de l’attelage automatique. Les bogies, soudés, sont dotés d’une suspension primaire à ressorts en hélice combinés avec des biellettes articulées. Sur la S 699.0, les bogies à trois essieux comportent chacun quatre points d’appui, à glissières, sur lesquels repose la locomotive. Par contre, sur les S 499.0, les bogies à deux essieux sont munis d’une suspension secondaire à ressorts à lames. De plus, ces bogies sont reliés au châssis par des barres de traction basse. Dans chaque type de bogie, les moteurs sont entièrement suspendus. Une grande importance a été accordée à l’esthétique de ces locomotives, domaine dans lequel les Tchécoslovaques sont passés maîtres.

Locomotive série 42 des BDZ, identique à la série S 499.0 des CSD dont elle porte la livrée rouge et crème.

CARACTERISTIQUES PRINCIPALES (communes aux deux modèles à voie normale).

  • Ecartement : 1,435 m ;
  • constructeurs, partie électrique : Skoda ;
  • partie mécanique : Skoda et CKD (Ceskomoravska Kolben Danek) ;
  • tension : 25.000 V alternatif 50 Hz ;
  • diamètre roues : 1,250 m ;
  • largeur caisse : 2,980 m ;
  • largeur hors ceinture : 3,030 m ;
  • haut. toit : 4,000 m ;
  • haut. projecteurs : 4,150 m ;
  • haut. pantos baissés : 4,650 m.

Série S 699.0.

  • Symbole : CoCo ;
  • puissance unihoraire : 5.100 kW (7.000 ch) ;
  • vitesse max. : 160 km/h ;
  • poids en service : 124 t ;
  • charge par essieu : 20,666 t ;
  • longueur totale : 20,000 m.
Locomotive S 699.0.

Série S 499.0.

  • Symbole : BoBo ;
  • puissance unihoraire : 3.200 kW (4.350 ch) ;
  • vitesse max. : 110 km/h ;
  • poids en service : 84 t ;
  • charge par essieu : 21 t ;
  • longueur totale : 16,140 m.

Source : Le Rail, octobre 1970