Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > A l’étranger > Locomotives du monde entier > Sovietskaya Zeleznaya Doroga. Type VL 60.

Sovietskaya Zeleznaya Doroga. Type VL 60.

lundi 16 janvier 2012, par rixke

Deux prototypes de locomotives VL 60, ex-N 60 [1], ont été livrés en mars 1958. Après des essais effectués sur la ligne expérimentale Ojerelie - Paveletz (137 km), située à 124 km au sud de Moscou et alimentée en monophasé 50 Hz, plusieurs machines de ce type ont été mises en service, notamment sur le long tronçon Marinsk - Krasnoïarsk - Irkoutsk (partie orientale du Transsibérien) et sur la ligne Moscou - Gorki. Outre les VL 60, pour services « marchandises », on distingue les VL 60 P (« P » pour Passajirs = voyageurs), construites en 1961, les VL 60 K (« K » pour Kriemien - redresseurs au silicium) et les VL 60 R (« R » pour Rekuperatsha = freinage par récupération) pour services « marchandises », construites en 1962. Le type VL 62, apparu en 1961, est une version plus puissante pour services mixtes. Comme les locomotives soviétiques récentes, les VL 60 sont beaucoup plus soignées que leurs aînées et d’une esthétique plus conforme aux tendances occidentales. Du point de vue de la traction, elles sont équivalentes aux doubles BoBo du type VL 8 [2] alimentées en continu, mais sont plus légères de près de 23 % ! Cet allégement sensible s’explique par la nouvelle conception des moteurs et un appareillage plus moderne. Les bogies, munis de boîtes à rouleaux avec articulations à biellettes et silent-blocs, dérivent de ceux des CC 7100 SNCF, mais sont en acier moulé. Les moteurs, suspendus par le nez, sont alimentés par l’intermédiaire de deux groupes de quatre redresseurs à ignitrons, excepté les VL 60 K à redresseurs au silicium. Chaque version est équipée d’un frein pneumatique.

Prototype N 60-001 (ancienne désignation).

CARACTERISTIQUES PRINCIPALES.

  • Symbole : CoCo ;
  • écartement : 1,524 m ;
  • constructeur, parties électrique et mécanique : usine Boudienny à Novotcherkask (près de Rostov, sur le Don) ;
  • tension : 25.000 V alternatif 50 Hz ;
  • puissance unihoraire
    • VL 60 : 4.040 kW (5.500 ch) ;
    • VL 60 P : 3.900 kW (5.300 ch) ;
    • VL 60 K et VL 60 R : 4.140 kW (5.625 ch) ;
    • VL 62 : 4.340 kW (5.900 ch) ;
  • vitesse max. : 110 km/h (130 pour VL 60 P) ;
  • poids en ordre de marche : 138 t (129 pour VL 60 P) ;
  • charge par essieu : 23 t (21,500) ;
  • diam. roues : 1,200 m ;
  • longueur totale (entr’axe attelages aut.) : 20,400 m ;
  • largeur caisse : 3,100 m ;
  • haut. toit : 4,275 m ;
  • haut. pantos abaissés : 5,100 m.
Prototype N 60-001 (ancienne désignation).

Source : Le Rail, septembre 1969


[1Les locomotives électriques soviétiques de construction nationale sont désignées par des initiales d’hommes politiques ( « VL » = Vladimir Lénine). Les machines sorties depuis 1953 étaient tout d’abord désignées par l’initiale de leur lieu d’origine : « N » pour Novotcherkask, « T » pour Tbilissi (Tiflis), etc. Elles sont « dépersonnalisées » depuis 1967. Les locomotives importées sont désignées en fonction de leur pays d’origine ou de leur particularité.

[2Ex-N 8 (voir « Le Rail » n° 112).