Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Histoire > Durail Junior > La V 80 de la Deutsche Bundesbahn.

La V 80 de la Deutsche Bundesbahn.

Phil Dambly.

mercredi 14 mars 2012, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Les dix exemplaires de cette locomotive à tout faire ont été livrés, en 1952, par les firmes Krauss-Maffei, de Munich, et Mak, de Kiel.

La V 80 rouie en manœuvres à 4 km/h, et remorque les trains légers et rapides sur lignes secondaires à la vitesse de 90 ou 100 km/h. La faible charge de 15 tonnes par essieu correspond au maximum autorisé sur les petites lignes allemandes. Toutefois, pour le service lourd de triage, cette charge est portée à 16 tonnes par lestage de la locomotive.

Deux types de transmission hydraulique avec arbres à cardans ont été choisis : Voith, à trois convertisseurs de couple (engrenages) ou Maybach Mekydro, à convertisseur unique et boîte à quatre vitesses. Les inverseurs-réducteurs, placés dans les boggies, commandent l’inversion du sens de marche et le choix des deux régimes, route et manœuvres.

Le moteur 12 cylindres, deux temps, suralimenté, appartient à l’un des types suivants, qui sont interchangeables : Man (800 ch.), Daimler-Benz (800 ch.) et Maybach (800/1.000 ch.).

La V 80, qui pèse 62 tonnes, est dotée d’une chaudière de chauffage. La cabine surélevée, équipée de deux postes de conduite placés en diagonale, autorise la marche en réversibilité. La commande multiple permet au conducteur de contrôler jusqu’à six V 80.

Dimensions principales : longueur, 12,800 m. ; largeur, 3,000 m. : hauteur, 4,167 m.

  1. Radiateur.
  2. Ventilateur pour refroidissement d’eau.
  3. Ventilateur pour le circuit auxiliaire d’eau de refroidissement de l’huile.
  4. Moteur diesel Daimler-Benz 1.000 ch.
  5. Turbo-compresseur Brownn-Boveri pour gaz d’échappement.
  6. Echappement avec clapet de protection pour la pluie.
  7. Génératrices d’éclairage et d’alimentation des ventilateurs.
  8. Chaudière de chauffage.
  9. Réservoir à combustible.
  10. Convertisseur de couple.
  11. Batterie.
  12. Ponts moteurs.
  13. Inverseur-réducteur.

Source : Le Rail, mars 1961