Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Histoire > Durail Junior > La « John Bull » s’américanise

La « John Bull » s’américanise

Phil Dambly.

mercredi 20 juin 2012, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

Construite aux ateliers de George et Robert Stephenson, à Newcastle, la « John Bull », appelée aussi « Stevens », portait le numéro 1 du Camden & Amboy Railroad. Elle fut embarquée à Liverpool, le 14 juillet 1831, sur le navire « Allegheny », à destination de Philadelphia. Robert Stevens engagea Isaac Dripps, un jeune mécanicien, et lui confia l’assemblage de la locomotive, qui avait été expédiée en pièces détachées. Dripps chargea le tout sur un bac et se rendit à Bordentown. Dans un hangar des environs de la ville il se mit au travail.

N’ayant jamais vu de locomotive et ne possédant aucun plan, il réussit cependant à mener son œuvre à bonne fin. En guise de tender, Dripps construisit un chariot à quatre roues, sur la plateforme duquel il fixa un tonneau à whisky, trouvé dans une épicerie. Un cordonnier de l’endroit lui fabriqua un tuyau de cuir pour raccorder la conduite d’eau entre tender et loco. Matthias Baldwin vint examiner la machine terminée, et ses premières locomotives en furent inspirées.

La « John Bull de 1831 »

Le 12 novembre 1831, les membres du Gouvernement de l’Etat de New Jersey furent les premiers voyageurs remorqués par la « John Bull ». Mais celle-ci n’entra en service régulier que deux ans plus tard, quand d’autres machines eurent été livrées en nombre suffisant pour commencer l’exploitation du réseau entre Bordentown et Amboy.

C’est alors que Dripps constata que les essieux rigides amorçaient mal les courbes de la ligne. La machine fut reconstruite, les bielles d’accouplement furent retirées, et on ajouta un bissel à l’avant, raccordé au premier essieu par deux bras en bois.

A cette époque, les vaches se plaisant à flâner sur les voies, Dripps réalisa le premier « chasse vache », qui devint une des caractéristiques typiques des locomotives américaines.

La même après reconstruction

Pour permettre la chauffe au bois, la cheminée d’origine fut remplacée par la cheminée spéciale empêchant l’éjection d’escarbilles. Plus tard, on ajouta une cabine pour le mécanicien.

Pesant onze tonnes et roulant sur voie de 1 m, 52, la « John Bull » fut retirée en 1865.

C’est la plus vieille locomotive conservée aux Etats-Unis.


Source : Le Rail, février 1962