Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > Matériel roulant > Le TGV à Bruxelles

Le TGV à Bruxelles

mercredi 30 octobre 2013, par rixke

Le 5 mai dernier a été présenté à Bruxelles Midi le TGV (train à très grande vitesse) qui va parcourir dans quelques années, à la vitesse de 260 km/heure, les 390 km de la ligne Paris - Lyon.

Dès octobre 1981, le tronçon St-Florentin - Vergigny - Lyon sera mis en service. Et deux ans plus tard - en octobre 1983, donc - la totalité de la ligne sera exploitée grâce à 87 rames semblables à celle qui a été présentée à Bruxelles.

Afin d’éviter toute équivoque, il convient de dire que le TGV, quel que soit son chic, n’est absolument pas un train de luxe, accessible uniquement à la clientèle de la 1er classe.

En effet, chaque rame comportera 375 places, 240 d’entre elles seront dévolues à la 2e classe. Il n’y aura pas de supplément.

De toute façon, on jouira dans les 2 classes d’un confort exceptionnel puisque les rames sont insonorisées et climatisées et que le plancher se situe à 1 m au-dessus de la voie (alors qu’il est à 1,20 m dans les trains traditionnels).

La desserte Paris - Lyon n’intéressera pas que la population française répartie dans les régions irriguées par la nouvelle ligne, mais aussi la clientèle belge qui emprunte le tronçon Pans - Lyon notamment pour gagner les zones touristiques et qui verra ainsi réduite la durée de son acheminement. Qu’on en juge : le TGV reliera Paris à Lyon en 2 h, Paris à Chambéry en 3 h 02, Paris à Genève en 3 h 30 et Paris à Marseille en 4 h 43.

Dès à présent, on peut affirmer que le TGV risque de provoquer une authentique révolution dans les transports en commun à moyenne distance.


Source : Le Rail, juillet 1980